On admire la Touraine pour la beauté de ses paysages … Ce que l'on sait moins, c'est qu'au-delà de l'intérêt porté à ses jardins et la richesse de sa botanique, la vallée de la Loire et ses environs ont accueilli, pendant plus d'un siècle, de grands savants à l'origine de la médecine moderne.

Visible au château de Villandry jusque fin août, l'exposition "Touraine, Jardin de Santé et Pépinières de Savants" illustre ce propos avec documents à l'appui et objets de référence.

vil_chateau_d

Nous sommes tous ou serons tous un jour ou l'autre confrontés au monde médical, mais qu'évoquent pour nous véritablement les mots d'IRM, d'échographie, de scanner, de vaccins, de biomédicaments ?

Cette exposition passionnante nous invite à la réflexion et nous fournit quelques clefs sur les origines de ces fabuleuses découvertes. Elle nous dévoile aussi le parcours de chercheurs qui partagèrent la même passion de la science, des vieilles pierres, de la botanique et plus largement de la vie.

vil_labo_d

Genèse de l'exposition

Suite à sa rencontre avec Marc de Ferrière le Vayer et Jean-Pierre Williot, professeurs d'histoire à l'Université François Rabelais, et Hervé Watier, chercheur et professeur d'Immunologie à l'Université François Rabelais et au CRHU de Tours, Henri Carvallo, propriétaire du château de Villandry et arrière petit-fils du scientifique Joachim Carvallo, a ouvert ses archives et s'est proposé de mettre en commun les connaissances des uns et des autres pour monter ce projet.

Il en ressort une exposition riche de sens, ludique et interprétée en 20 panneaux illustrés et objets de vitrines rarissimes : tubes Bretonneau, lampe à rayons X, planches d'herbier, manuscrits, documents publicitaires et photographies.

Située au deuxième étage du château, on y découvre l'itinéraire de 13 têtes chercheuses qui ont vécu et travaillé en Touraine.

vil_affiche

Ils ont préparé demain

Pierre – Fidèle Bretonneau (1778 – 1862), fondateur de l'école de médecine de Tours, a identifié les agents infectieux de la typhoïde. Il est le premier à pratiquer une trachéotomie pour sauver les victimes de la diphtérie. Sa thèse de médecine est à l'origine de la bande Velpeau.

Le pharmacien Robert – David Barnsby (1832 – 1916) crée en 1898 le laboratoire de bactériologie de l'Hospice général de Tours et publie un traité d'hygiène publique intitulé "La rue, principes d'hygiène urbaine". Il dirige le Jardin botanique de Tours et collabore avec le directeur du Jardin d'acclimation de Paris pour le peuplement animal de l'arboretum et la flore des serres.

Originaire du sud de la Touraine, Edmond Chaumier (1853 – 1931) fonde un dispensaire pour enfants à Tours. De son château du Plessis Les Tours, aujourd'hui propriété de la Ville de Tours, il diffuse le vaccin antivariolique en France mais aussi à l'étranger. Un document iconographique présente des génisses utilisées pour la production du vaccin. Ces animaux étaient rasés puis scarifiés. On leur inoculait alors la maladie puis on raclait leurs plaies afin de recueillir les précieux anti-corps. On protégera ainsi des milliers de personnes de la terrible maladie.

vil_3_g

Robert Debré (1882 – 1978), pionnier de la vaccination obligatoire par le BCG, est un des médecins français les plus importants du XXème siècle. Il est à l'origine de la réforme hospitalo-universitaire de 1958 et réalise l'intégration de la Faculté de médecine et du système hospitalier en créant les Centres Hospitaliers Universitaires, CHU.

Seule représentante féminine, Thérèse Planiol, née en 1914, développe les premières applications de l'échographie cérébrale pour la détection des hématomes et des tumeurs. Professeur de Biophysique et Médecine Nucléaire au CHU et à la Faculté de Médecine de Tours en 1968, elle met au point avec son équipe des techniques utilisées lors des vols spaciaux.

vil_carvallo_g

Philippe Maupas (1938 – 1981) se forme à l'Institut Pasteur de Paris. Quelques années plus tard, c'est au laboratoire de microbiologie de la faculté de Médecine et de l'hôpital de Tours qu'il met en place le diagnostic sérologique de l'hépatite B. Après avoir testé sa découverte sur des chimpanzés puis sur lui, il est reconnu avec son équipe, inventeur du vaccin de l'hépatite B. La mise sur le marché du vaccin date de 1981.

Et puis, il y a les autres : Frédéric Le Clerc, Ernest-Henry Tourlet, François-Pierre Leroux, Joachim Carvallo, Paul Métadier et son fils Paul, Marcel Belin et son fils Claude

Légendes photos :

1 - Le château de Villandry

2 - Les chercheurs du laboratoire Belin

3 - L'exposition "Touraine, Jardin de Santé" est accessible dans le cadre de la visite du château

4 - Les somptueux jardins de Villandry qui attirent chaque année des milliers de passionnés

5 - Le scientifique Joachim Carvallo (1869 - 1936), propriétaire du château, est à l'origine de la radiochronophotographie qui combine le procédé chronographique de Jules Marey  et la technique de l'impression des plaques sensibles par les rayons X   

Renseignements :

Château et Jardins de Villandry 37150 Villandry

Tél. 02 47 50 02 09

www.chateauvillandry.com