Du 6 décembre 2012 au 6 janvier 2013, le château de Chenonceau se pare de blanc pour fêter Noël.

2r23pjk

Aux commandes de cette magie hivernale, il faut nommé l'équipe de l'atelier floral et son responsable David Hoguet. Avec des amaryllis, des jacinthes, des hellébores, de l'asparagus, des cyclamens, quelques 2 000 pièces décoratives dans des tonalités de blanc, de vert et d'or, une centaine d'adorables animaux : chouettes, écureuils et hérissons, et de somptueuses couronnes, ces spécialistes des végétaux ont rivalisé d'ingéniosité pour magnifier les salles du château. Ici, ils ont emprisonné les boules de Noël dans de jolies cages dorées et là, libéré de grands oiseaux blancs.

chenonceau_decembre_2012_031

Ces mêmes oiseaux, on les retrouve sur le gigantesque sapin de 5,50 m de haut de la grande galerie. Avec son armada de 16 boules recouvertes d'orchidées blanche, le gardien majestueux des lieux, accepte volontiers de jouer la star sous les flashes des touristes et des autochtones qui ne rateraient pour rien au monde ce rendez-vous annuel.

Les commentaires vont bon train, l'émerveillement se lit dans les regards, les flammes crépitent dans les vastes cheminées des appartements royaux et au dehors le parc invite le promeneur solitaire à la rêverie.