2014_espagne_andalousie_142

Ce qui est merveilleux à Cordoue, c'est que l'élègance n'attend pas le nombre des années. Chaque année au mois de mai, la féria de Cordoue voit défiler la population de la ville sur son "31". Cette manifestation est située en périphérie de la ville sur El campo. Une grande porte de style mauresque accueille les visiteurs De part et d'autre de larges avenues, on trouve une centaine de penas qui sont des sortes de bars pouvant accueillir jusqu'à 300 personnes. On y chante et on y danse le flamenco jusqu'au bout de la nuit toutes générations confondues. Les chorales d'une cinquantaine de membres viennent de Cordoue et des provinces alentours. Les spectateurs reprennent en choeur les chants ponctués de  claquements de mains et de talons. La danse est d'ailleurs trés codifiée. Elle symbolise la rencontre, la séduction, la dispute et la réconciliation. C'est l'occasion également pour les habitants de faire admirer leurs calèches tirées par de superbes chevaux. C'est vraisemblablement une compétition du plus bel attelage qui se joue là. Les discussions vont bon train et c'est une joie évidente de se retrouver entre cousins. Sur le chemin du retour, il est trés amusant de croiser en ville des centaines de personnes se dirigeant vers la féria en tenue traditionnelle. C'est à la fois magnifique et émouvant cet élan qui rassemble toute une population.

2014_espagne_andalousie_131

La porte mauresque et les larges avenues de la féria de Cordoue

2014_espagne_andalousie_134

La féria fait partie intégrante du mode de vie andalou, c'est loin d'être un cliché pour touristes en mal d'exotisme.

Les boutiques andalouses proposent des tenues complètes dés le plus jeune âge. Ces tenues représentent une certaine somme d'argent mais les familles espagnoles se préparent de longue date à cet achat.