L1150673

Si vous voulez découvrir le mode de vie espagnol, c'est à Ubeda qu'il faut vous rendre. Aprés avoir traversé des collines couvertes d'oliviers sur des centaines de kilomètres, on arrive dans cette ville espagnole située au nord est de Grenade. Typique, le lieu est un condensé d'églises, de couvents et de palais. Ici, au mois de mai, il fait déjà trés chaud, alors on fait ses courses le matin dans la petite halle gorgée de poissons, fruits et légumes à prix trés doux. Et puis aprés un bon repas composé de tapas, d'un gazpacho, d'un "rabo de toro" (queue de toro, trés typique et trés bon) et du fameux arroz con leche (riz au lait saupoudré de cannelle et aromatisé au zeste d'orange, délicieux), on se repose dans la fraicheur de son patio.

A 17 h 30, changement de décor. Dans la ville, les rues s'animent. Cà sent le gel douche et l'after-shave, c'est l'heure où l'on se montre. Les toilettes sont trés soignées, on pense subitement à l'image de nos avenues dans les années 50. La gomina plaque les cheveux couleur ébène des messieurs et les femmes rivalisent dans la catégorie "C'est moi qui est la palme du repassage ! " L'ensemble est joyeux et coloré. Le peuple espagnol est un peuple fier, trés fier et il le fait savoir. Dans ces conditions, les rares touristes français ont des allures de loqueteux. La ménagère espagnole est la reine du foyer. L'ouverture des pas de portes nous dit toute l'attention qu'elle porte à ses azulejos et à ses cuivres. Si vous voulez faire le plein de produits d'entretien dans les supermarchés, c'est bingo avec des prix imbattables. Enfin, attention, ici on ne plaisante pas avec la religion. Gare à celui ou celle qui ose entrer dans un lieu de culte en short (correct et long le short, je précise), le regard des gardiennes du temple vous foudroiera net.

L1150689

Admirez la layette présentée dans cette vitrine. C'est furieusement années 50

L1150667

Pratiquement chaque maison de ville possède un sas avec ses azulejos

L1150654

La bibliothèque a investit le couvent