La Société de Vènerie vient tout juste de créer le Prix "La Vènerie et les Arts". Ce prix récompense  les artistes contemporains dont le thème de prédilection s'apparente à la chasse et à son univers. Le ravissant château de Montpoupom et son Musée du veneur (37), choisis pour clôturer les fêtes du centenaire de la Société de Vènerie, ont servi de cadre à cette grande première.

La vènerie et les arts se côtoient depuis cinq siècles. Au fil du temps, les artistes se sont exprimés pour relater les émotions qu'ils ont pu éprouvés au cours des chasses. Dans le hall d'exposition, installée sur les terrasses du château face aux jardins, étaient rassemblés pour une rencontre inaccoutumée les maîtres du siècle dernier et leurs émules d'aujourd'hui.

0001

L'essence même de la vènerie semble demeurer, mais sa représentation se diversifie. On s'éloigne en effet d'un classicisme de bon aloi pour oser des cadrages et des propositions plus audacieuses. Notons à ce sujet, parmi la soixantaine d'artistes exposés, les œuvres du sculpteur Christian Renonciat "Quadrige" que la propriétaire des lieux Barbara de Louvencourt dit apprécier particulièrement, ou les peintures de Catherine Farvacques "Nœuds de pattes", détail du repos des chiens après la chasse.

0002

Pour poursuivre l'initiation à la vènerie, le Musée du veneur, situé dans les vastes dépendances du château, témoigne d'une tradition particulièrement vivante en ces lieux. Crée en 1971 par Solange de la Motte Saint Pierre, il présente dans un premier temps les objets, les récits, les images d'une pratique familiale ancestrale.

En 1994, Amaury de Louvencourt entreprend des travaux d'agrandissement et étend considérablement les aménagements. Désormais les amateurs découvrent les coulisses de la vènerie, ses usages, ses matériels, ses servitudes et ses liens indissociables avec la nature.

Au cours de la visite, on découvre l'importante collection de "massacres" dont le curieux massacre du cerf "Antoine". La sellerie des maîtres et la sellerie de travail rassemblent des selles anglaises, des selles d'arme, des selles d'amazone, un cheval à bascule pour enfants, et tout un attirail d'étuis, d'accessoires et de sangles.

0005

Le logis du veneur évoque l'univers d'un gentilhomme chasseur. On peut y apprécier le cabinet des cartes postales, la chambre, le salon. Les mises en scènes sont très soignées. Dans la salle à manger, la table est dressée avec les assiettes de Sophie d'E aux couleurs des la Motte Saint Pierre. Une bande sonore (aboiements des chiens, brame, trompes, oiseaux …) accompagne le visiteur dans sa déambulation.

Les salles des "Artisans du veneur" méritent le détour. On y admire les objets de la maison Hermès. "Harnacheur en 1827, Hermès devient sellier vers 1880, puis maroquinier, puis horloger, puis couturier, puis soyeux, puis orfèvre, puis parfumeur, puis …".

C'est ainsi qu'une vingtaine de "carrés" Hermès offrent généreusement au regard leurs tons inimitables. Ils racontent la chasse, la vènerie, les chevaux, le dressage.

0003

Voici la gravure avec la maison Agry …Les vitrines renferment cartes d'invitation, commentaires et rares boutons d'équipages. Les trompes Périnet et leur fabrication sont incontournables. La visite se poursuit avec les "Artistes du veneur" et les aquarelles du baron Finot et de beaucoup d'autres …

0004

On ne saurait quitter les lieux sans découvrir le château et ses curiosités. Citons la chambre de Prie où fut enfermée au XVIème siècle pendant 15 ans une dame de la famille de Prie accusée d'infidélité. Le manteau de la cheminée en porte témoignage. Il y est inscrit "La vertu triomphe en souffrant". La petite chapelle située au sommet de la tour est dédiée à Saint- Martin.

Rappelons que Louise de Prie, duchesse de la Motte Houdancourt fut Gouvernante des Enfants de France. Louis XIV la tenait en grande estime.

Le Prix la Vènerie et les Arts a été attribué à Catherine Farvacques pour "Noeuds de pattes" (peinture) et "Le rapprocheur" (sculpture), Arnaud Fréminet pour "Hallali du Haut Bossard" (oeuvres sur papier).

Voir dans album photos à gauche le Musée du Veneur

Château de Montpoupom

Musée du Veneur

37460 Céré La Ronde

www.montpoupom.com

A deux pas du château, l'Auberge du Château de Montpoupom et son chef Christian Joachim vous accueilleront toute l'année. Cuisine du monde. Salles à louer pour réceptions et groupes.

Tél : 02 47 94 21 15